Travail alimentaire

« la vie c’est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ». Forest Gump (Robert Zemeckis, 1994)

Ce projet comestible sur le chocolat a trait à la gourmandise et à la recherche du plaisir. Bien souvent, on se voit offrir une boîte de chocolat pour un fêter un évènement ou pour marquer le coup. Tout publicitaire le dira, le chocolat relève de l’exception ; il peut être une friandise précieuse qu’elle soit bon marché ou luxueuse. L’expérience gustative d’un chocolat provoque la surprise car en en choisissant un, nous ne savons pas vraiment ce qui se trouve à l’intérieur. Parfois la déception est au rendez-vous car le goût n’est pas ce nous espérions.

Je propose, à qui veut, la possibilité de convoquer le hasard en mangeant un chocolat. Chaque chocolat a été rectifié à la peinture alimentaire dorée. Il a été décidé de lui attribuer un métier avec sa définition. Un métier pour un chocolat. Le but de cette action léger, éphémère propose un jeu ludique et une réflexion sur le monde du travail et par extension sur le métier d’artiste. Hasard, interchangeabilité, détournement et distanciation.

La vie est ce que l’on en fait mais elle ne peut pas véritablement être contrôlée. La question de l’emploi en est un exemple probant. Entre le besoin de payer son loyer et de manger correctement et une quête de l’épanouissement personnel, bien des personnes se retrouvent à occuper un emploi qu’elles n’aiment pas. Travail Alimentaire vous propose le temps d’une bouchée de contrer le déterminisme social (ou pas).

 

Installation alimentaire sur table, chocolats rectifiés dorés, boîte, composition des chocolats, papier azyme au dos du chocolat.

6B, Populaire, Populaire #3. Carte blanche à Vue Du Gras, exposition Lieux Communs. 2014.

 

Lieux Communs 6B-3212

 

 

Lieux Communs 6B-3178

 

Lieux Communs 6B-3315

 

Composition des chocolats